Quelques avis sur tout et n’importe quoi :

La polémique sur la réforme de l’orthographe qui agite les réseaux sociaux :

Je me permets de simplement rappeler que c’est une réforme pondue en … 1990 (il y a quatorze ans donc) validée à l’époque par l’Académie française, ainsi qu’en Belgique, au Québec ou en Suisse. Le décret d’application a suivi peu après. Cette réforme présentant « l’orthographe rectifiée » est donc officiellement en application depuis cette date et a été approuvé à l’époque par de nombreux linguistes. La réforme a été menée par le premier ministre de l’époque, Michel Rocard, à la suite des réticences du Ministre de l’éducation, Lionel Jospin.

Jusqu’à présent facultative, elle va cette année … demeurer facultative !

Sauf que les éditeurs, ayant probablement besoin de relancer leur production, on saisit le passage du Bulletin officiel du ministère de l’Education nationale qui fixe les nouveaux programmes d’enseignement à l’école qui parle « d’orthographe de référence » pour proposer de nouveau manuel et même, comme Belin y apposer « un macaron » pour signaler que cet ouvrage est rédigé avec l’orthographe « recommandée » mais facultative je le rappelle, les deux orthographes cohabitant depuis 25 ans !

Et j’adore le commentaire Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes (CSP) : « C’est l’orthographe officielle de la République depuis plus de 25 ans. Ce qui est surprenant ce que l’on s’en surprenne ! ».

La polémique sur le paquet de cigarette neutre :

Nicolas Sarkozy est opposé au paquet « neutre ». Pourquoi pas, moi aussi justement. Enfin un point où on pourrait être d’accord sauf qu’il fallait oser le parallèle avec la bouteille de vin et la défense du terroir français …

Donc, pour commencer, je ne savais pas que la France était un grand producteur de tabac et que sa production était classée AOC ! Il est vrai que nous produisons sur le territoire national la fabuleuse quantité de 200 tonnes de tabac par an !

Comparer l’industrie du tabac, multimilliardaire, gangrenant la planète entière, usant de méthode que la morale réprouve, aux vignerons de Gevrey-Chambertin ou aux éleveurs de la vallée de Thônes qui produisent le reblochon, il fallait oser.

Comparer l’industrie du tabac qui condamne à mort annuellement 76000 personnes par an en France à l’industrie fromagère et aux produits viticoles, il fallait oser.

Et je ne vais pas citer Audiard dans « les tontons flingueurs » qui fait dire à « Monsieur Fernand » une admirable citation sur ceux qui osent tout, e que c’est même à ça qu’on les reconnait !

La polémique sur l’état des écoles marseillaises :

D’après « Libération », les écoles marseillaises sont dans un état déplorable. D’après l’équipe à Jean-Claude Gaudain, et plus particulièrement par le bouche de Yves Moraine, ce sont des mensonges.

Pour ma part, pour avoir fréquenté plusieurs écoles ces cinq dernières années, pour avoir dans mes relations plusieurs enseignants dans ces dites écoles, je me garderais bien d’approuver l’une ou l’autre des positions. J’ai mon opinion, en bon centriste à la rencontre des deux courants.

Il faut intervenir d’urgence dans toutes les écoles car il en va de l’avenir même de nos enfants et de nos petits-enfants. Il est totalement inacceptable d’attendre les grandes vacances pour faire certains travaux d’urgence comme il est totalement inacceptable de remettre aux calendes grecques certains menus travaux car « sans gravité ».

On parle de nos enfants et de nos petits-enfants, ne l’oublions pas !

A méditer

Maintenant pour ce que j’en dis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *