Le français est râleur, tout le monde le sait.

travaux-logoDepuis quelques temps, les réseaux sociaux vitrollais sont envahis de post au mieux critiquant les travaux en cours dans la ville, au pire mettant ouvertement en doute la probité des élus vitrollais.

Que ce soit l’Avenue de Marseille, l’avenue Yitzhak Rabin, la médiathèque, le tracé du BHNS, les entrepôts de l’aéroport ou plus simplement la réfection d’un trottoir, quoi qu’ils se fassent, les protestations sont multiples et les levées de boucliers nombreuses.

Donc, oui il y a de nombreux travaux sur Vitrolles et oui il y a des choses à dire sur ces travaux.
Prenons le cas de l’avenue Victor Gelu. Ces travaux entrent dans le cadre de la mise en place du BHNS et sont imposés par un plan transport que tout le monde attend avec impatience. Quel rapport avec les travaux du lycée Mendès-France fait eux sous la houlette du Conseil régional ? A priori aucun, sauf dans la tête de certaines vitrollais prompt à dégainer le vitrolles bashing et qui vont immédiatement accuser la mairie de laxisme pour des travaux qu’elles ne maitrisent pas.

Je rappelle que les travaux du lycée Mendes-France qui empiètent largement depuis des mois sur l’avenue Yitzhak Rabin, la rendant très dangereuse, sont sous la compétence de la Région et que celle-ci, qu’elle soit de gauche sous Michel Vauzelle ou de droite sous Christian Estrosi, se fait tirer l’oreille pour tenir son planning de travaux. Mais qui cela étonne venant d’une collectivités territoriales digne d’un mammouth ?

On tire aussi à boulet rouge sur les travaux de l’Avenue de Marseille. Rendez-vous compte la gêne occasionné envers les riverains et les utilisateurs, nombreux, de cet axe très fréquenté. Ce que les opposants à ces travaux oublient souvent de dire, c’est qu’ils étaient les premiers à réclamer ces travaux, arguant à juste titre de la dangerosité et de la vétusté de cet axe.

Certes on peut protester contre un calendrier de travaux démentiels mais ne pas les faire était par contre criminel quand on connait cette avenue.

Plus globalement, je suis encore une fois ébahie par la mauvaise foi éclatante des opposants aux travaux, de quelques natures que ce soit. On constate encore une fois que les travaux, c’est mieux … ailleurs !

On se plaint de l’état de la voirie et on se plaint quand on la refait. On se plaint de l’absence de salle de spectacle mais on se plaint quand on la construit. On se plaint de l’état déplorable de certaines voies ferrées mais on se plaint quand on les rénove. On se plaint de la dégradation du Port de Marseille et on se plaint quand un projet propose de le relancer …

Le français est râleur, tout le monde le sait.

Mais dans certains cas, comme au hasard à Vitrolles, est-ce seulement le fait d’être « raleur » ? Je m’en voudrais de supposer de mauvaises intentions à certains …

A méditer !

Maintenant, pour ce que j’en pense …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *