Métropole de projets ou projet de Métropole ?

carte-metropole_0Le conseil constitutionnel a donc tranché et la Métropole peut repartir de l’avant. Je ne dirais pas que c’est une bonne chose puisque cette Métropole n’est pas celle que j’attendais. Je n’ai jamais caché que je préférais une Métropole de projet (des projets communs unissant les communautés en une Métropole) à une Métropole politicienne (Une métropole imposant des projets aux communautés).

Maintenant elle est là, donc faisons avec.

A titre informatif, je rappelle que les représentants de Vitrolles au sein de la Métropole seront au nombre de quatre. Désignés au sein du conseil municipal et parmi les anciens conseillers communautaires à l’ex C.P.A., ce seront notre maire, Loic Gachon, accompagné de Jean-Claude Mondoloni, Pascale Morbelli et Marie-Claude Michel.

Pour mémoire, Marseille et ses 861.676 habitants dispose de 106 conseillers métropolitains, soit un pour 8129 habitants tandis que Vitrolles et ses 35.263 habitants dispose de 4 conseillers, soit un pour 8815 habitants. Disons, sur ce coup-là, représentation démographique parlant, les deux villes se valent.

A nous maintenant de surveiller de près les projets que la Métropole va tenter de nous imposer. Autant sur le « transferium » je suis plutôt serein car entrant dans le cadre de la réorganisation totale des transports étudiées désormais au niveau de la Métropole, autant je suis plus circonspect sur celui de « l’aérogare ». Mais nous parlerons de ce projet plus tard.

Le « transferium » ou plutôt les « transferium » car implanté en plusieurs endroits stratégiques de la Métropole, sont en fait des pôles d’échange multimodal. Celui de Vitrolles sera l’un des quatre principaux de la Métropole et sera installé bien entendu à proximité du VAMP, nodal fort. Il va de pair avec les projets développés autour de l’aéroport (comme « l’Aérogare ») et, bien entendu, la « liaison » avec le centre urbain de notre ville

Ce site est en effet particulièrement porteur d’enjeux puisqu’il rassemble une porte d’entrée de la métropole, constituée par l’aéroport, un très gros bassin d’emploi, constitué des équipements aéroportuaires et du pôle Airbus, et qu’il se trouve également à la connexion entre la voie ferrée PLM, le futur BHNS du SMITEEB, l’A7 et la RD9 (support de cars interurbains). Cette convergence de fonctionnalités et de flux nécessite d’y aménager un pôle multimodal d’échelle métropolitaine, et donc d’y faire converger et se connecter les modes de déplacement. La liaison VAMP / Aéroport est donc un enjeu primordial pour garantir la pérennité du projet, mais elle se doit également de relier l’ensemble des pôles et des modes du secteur.

Pour des questions de cout, cette liaison ne sera pas ferroviaire mais l’idée d’une navette avec non seulement l’aéroport mais aussi le pole Airbus est dans les cartons.

Comme quoi, la Métropole peut aussi être source de projet intéressant et pas uniquement de projets dont nous connaissons tous, malheureusement, les dangers.

A méditer !

Maintenant, pour ce que j’en pense …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *