Cap Horizon et Transferium

Parlons un peu Métropole aujourd’hui avec le « Transferium ».

L’idée de base est de créer sur le territoire de la Métropole quatre grands pôles d’interchanges de transports en dehors de celui de Marseille. Ces pôles seront nommés « Transferium ». Et l’un de ces pôles sera installé à Vitrolles.

En fait sur ce projet-là, la Métropole se contente de reprendre un des volets d’un projet déjà bien engagé, celui de « Cap-Horizon/Henri Fabre ».

De quoi s’agit-il ?

« Vitrolles CAP horizon » est un projet global qui conjugue le développement économique, l’aménagement et la mobilité. Le tout dans une zone bénéficiant d’un positionnement privilégié au sein de l’espace métropolitain.

Une accessibilité renforcée : le VAMP deviendra l’un des futur centre névralgique des transports de la zone Ouest de la Métropole avec l’extension du BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) jusqu’à la gare, avec la création de liaisons piétonnes vers les centres de vie et d’emplois, avec la création d’un pôle d’échanges sur le plateau des Estroublans relié au VAMP par un escalator, avec l’arrivée d’un TCSP (transport en commun en site propre) reliant la gare, Airbus Hélicopters et l’aéroport et une amélioration des accès routiers. Voilà pour le « Transferium »

Mais il n’y a pas que cela puisqu’il est envisagé une dynamisation des zones économiques : La Couperigne et les Estroublans, ce sont 1100 entreprises et 28000 salariés dont beaucoup d’entreprises phares installées dans les filières métropolitaines de l’économie productive.

Le but du projet est de développer l’offre de service et proposer un immobilier adapté dans un espace qualifié. Pour cela, le périmètre fait 80 hectares dont 26 exclusivement dédiés au développement économique.

Le projet devrait permettre la création de 192 000 à 223 000 m² de surface de plancher, répartie entre les secteurs de l’immobilier à vocation « industrielle », mixte, tertiaire, hôtellerie, et enfin services/commerces.

Le projet se compose d’un triple partenariat : institutionnel puisque la CPA pilote le projet en collaboration avec la commune de Vitrolles. Sont également associés l’État, la région PACA, le CG13, et bien sûr maintenant la Métropole.  Publics puisque sont aussi incorporé dans ce partenariat des intervenants comme la SNCF, RFF, le SMITEEB , la CCI, etc …. Privé puisque dans le cadre du projet Henri Fabre, Airbus Hélicopters est l’un des partenaires à l’initiative de la démarche.

Et pourquoi Henri Fabre me direz-vous ?

Inspiré du nom d’une des figures emblématiques de l’aéronautique, ce projet vise à développer la filière aéronautique et mécanique et à consolider son implantation dans l’aire d’Aix-Marseille. Il s’agit ainsi de hisser la région PACA dans le groupe des régions aéronautiques les plus dynamiques de France.

Le « Transferium » est un volet du projet « Cap Horizon » lui-même complémentaire du projet « Henri Fabre »

A méditer …

Maintenant pour ce que j’en pense …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *