Législatives 2017 : une feuille de route pour le 13 ?

20190329 legislativesSi on parlait un peu « politique » pour une fois … Mieux, si on parlait aujourd’hui « législatives » … Et tant qu’à faire, « Législatives 2017 ».

Je n’en fait pas secret : je suis MoDem et le MoDem, jusqu’à preuve du contraire est un parti politique. Et, pour un parti politique, élection présidentielle mise à part, les législatives sont une élection importante, voire même la deuxième la plus importante de notre démocratie.

L’enjeu est encore plus important quand on sait que ce parti est celui qui, à la fois, à la côte de popularité la plus importante et la moins mauvaise image négative dans l’opinion publique.

Ne nous voilons pas la face. La politique est la politique et nos dirigeants vont vouloir à un moment donné négocier avec des partenaires éventuels. Il faut que nous soyons forts au moment d’aborder ces négociations, que nous fassions blocs et que nous ne satisfassions pas des éventuels strapontins que l’on pourrait nous laisser. Au plus nous montrerons notre unité, notre force et avancerons des candidats crédibles, au plus nos partenaires seront obligés de composer avec nous.

Et si accord il n’y a pas, tant pis. Notre travail de terrain en amont, commencé dès aujourd’hui, ne pourra que porter ses fruits. L’exemple calamiteux des Régionales (où nous avons été roulés dans la farine partout dans l’hexagone) ne doit plus se reproduire.

C’est pour cela que je suis intimement convaincu que nous devons présenter des candidats dans toutes les circonscriptions possibles dès aujourd’hui (et plus particulièrement dans les Bouches-du-Rhône).

C’est pour cela que je suis intimement convaincu que nous ne devons pas attendre un éventuel accord avec un éventuel parti pour préparer ces législatives.

C’est pour cela que je suis intimement convaincu que, dès aujourd’hui, les candidats potentiels doivent se faire connaitre et labourer le terrain en vue de cette échéance primordiale. Dès aujourd’hui, mettons-nous chacun au travail dans nos propres circonscriptions

C’est pour cela que je suis intimement convaincu que nous devons défendre nos idées et préparer une plateforme programmatique locale qui servira aussi bien aux élections législatives qu’à l’élection présidentielle. D’autres fédérations, comme celle de Paris, sont déjà au travail.

C’est pour cela enfin que je suis convaincu que dès aujourd’hui cette occupation du terrain, des idées, du leadership, doit être menée sans plus attendre et surtout sans attendre un éventuel adoubement de notre hiérarchie dont nous savons tous qu’il pourrait être défavorable à notre mouvement s’il est donné trop tard, comme après les primaires de l’un ou l’autre de nos alliés potentiels.

Nous devons imposer nos idées. Nous devons imposer nos candidats. Nous devons montrer à l’opinion publique que nous existons et que l’on peut compter sur nous. Nous devons établir notre feuille de route dès à présent.

Et enfin, au-delà des échéances de 2017, pensons aussi à toutes celles qui leur succéderont !

A méditer …

Maintenant pour ce que j’en pense ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *