CM : Dépenses d’investissements, quels investissements ?

médiathèque-vitrollesokContinuons notre étude du budget primitif 2016 de la ville de Vitrolles, votée en conseil municipal jeudi dernier. Après l’opposition lundi, les recettes mardi, les dépenses de fonctionnement hier voyons donc les dépenses d’investissements.

Elles sont évaluées à environ 35 millions d’euros (34.948.140.95 euros), non compris une provision pour dépenses imprévus évaluée à un peu moins de 750.000 euros.

Bien entendu, la majeure partie de ces dépenses est dédiée aux dépenses d’équipements, les fameux « grands travaux » mais aussi les travaux de rénovations ou plus simplement d’entretien. Ce poste définit en fait les grandes orientations voulus par la municipalité et permet d’appréhender le Vitrolles de demain.

Ce poste spécifique représente 23 millions d’euros soit très exactement les deux tiers des dépenses d’investissements. Même si plus de 2.2 millions sont des dépenses engagées mais non payés en 2015, l’effort est important. Il est à noter que peu de villes font un tel choix d’investissement dans le climat délétère actuel. Toutefois, un bémol est à émettre puisque nous avons vu avant-hier que le recours à l’emprunt a été nécessaire pour maintenir un tel niveau (en l’occurrence un emprunt de 5 millions d’euros)

Autre point d’importance : quatre projets regroupent 52 % de ce type de dépense. Faisons-en donc l’inventaire :

6.25 millions d’euros sont dévolus aux lourds travaux de l’avenue de Marseille (requalification de l’avenue, création de bassin de rétentions, enfouissement des flux, etc …). 56 % de cette dépense est comptabilisé dans les recettes d’investissement au titre des diverses subventions. Pour mémoire, le cout du chantier est évalué à 13.25 millions d’euros dont la moitié est subventionné par les autres collectivités locales.

2.54 millions d’euros iront à « La Passerelle » (l’inter médiathèque). C’est la dernière fois que cette ligne est inscrite dans ce budget là puisque cette médiathèque va être bientôt inaugurée. Elle aura couté au final 17.327.122.56 euros comme nous le révèle la Délib 25.

1.06 millions d’euros sont réservés à l’aménagement des espaces extérieurs du quartier des Pins dans le cadre de la seconde phase de la convention ANRU.

Enfin, un peu moins d’un million est dévolu au déplacement du petit centre commercial des Pins qui sera logé au rez de chaussée du nouvel immeuble en construction le long de l’avenue des Salyens.

Le deuxième gros poste dans ces dépenses est celui de la rénovation des équipements existants et à l’extension de certains d’entre eux. Ainsi, 3.6 millions d’euros seront dédiés aux bâtiments communaux dans lesquels nous trouvons, bien évidemment, les écoles.

Près de deux millions (1.835.000 euros) seront dévolus aux espaces publics extérieurs (voirie, espaces verts et naturels), ce qui vous en conviendrez, est une nécessité

Enfin 800000 euros seront dédiés pour la restructuration de Georges Sand. Je rappelle que ce bâtiment, qui a hébergé l’un des deux bibliothèques de la ville, devrait abriter entre autres l’EMMDAL, l’École Municipale de Musique, de Danses et d’Art Lyrique. Le but est de tendre vers la dénomination de Conservatoire, ce qui lui confèrera un label de qualité reconnu par l’État. On murmure que si la structure le permet, une deuxième salle de danse pourrait y voir le jour et la  Maison des Associations y être hébergée.

Un poste d’environ 1.4 millions d’euros est dévolu à la modernisation de l’administration communale. Cette modernisation comprendra aussi la mise en ligne progressive de toute une série de démarches et services via le site internet de la commune. (Je sais, pas la peine de faire le sempiternel commentaire sur le débit internet dans notre ville)

Enfin, comme il faut préparer l’avenir, 741.000 euros vont être consacré aux différents frais d’études préparatoire au lancement des futurs projets que sont la reconstruction du gymnase Leo Lagrange, l’aménagement des rives de l’Etang de Berre et la nouvelle tranche du projet de rénovation urbaine touchant le quartier centre.

Voilà en résumé les dépenses de fonctionnement

A méditer …

Maintenant pour ce que j’en pense ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *