Crise des vocations

Depuis ce week-end, la campagne pour les Présidentielles est bien lancée.

 

À la vue des premiers meetings, une constatation me vient à l’esprit : Pour tous les candidats, la crise de l’éducation nationale est simple à résoudre et passe obligatoirement par le crédo : « embauchons des profs »

 

Ils le clament tous haut et fort en guise, pour certains, d’unique réponse.

 

Sauf que tous les observateurs, de quelque bord politique qu’ils soient, savent tous que les dernières campagnes de recrutement ont été difficile, voire même dans certains cas des fiascos. L’Education Nationale peine à pourvoir les postes faute de candidat. Il n’est pas rare de voir 25 % de candidat de moins que de postes proposés.
Avant de parler d’embauche, il faudrait peut-être apporter une réponse crédible à cette crise des vocations (qui commence à durer, maintenant)

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *